Avant d’investir dans un actif tel que la crypto-monnaie, il est nécessaire de comprendre plus en profondeur quel est son processus de création. 

Tout d’abord, les crypto-monnaies naissent d’un code informatique. Un développeur ou une équipe de développeurs vont créer la monnaie à partir de programmes informatiques. Je ne suis pas spécialiste dans ce domaine, mais je pour faire simple, un ensemble d’algorithmes vont contrôler la vie de la crypto-monnaie et la manière dont vont s’effectuer la création de la monnaie et ses échanges.

Ce code organise donc la fameuse blockchain de la monnaie.

Remarque :

Toutes les crypto-monnaies ne sont pas forcément basées sur une blockchain. Par exemple, le Iota utilise un système de Tangle (un peu long à expliquer ici).

Le code et l’organisation ainsi générée est en général librement consultable et améliorable par les développeurs. Tout le monde peut apporter sa contribution. Pour qu’un changement soit accepté, il doit être validé par la majorité des utilisateurs du système.

Cela instaure une certaine démocratie dans le milieu de la crypto-monnaie. Dès qu’un changement important est proposé, une mise à jour en quelques sortes, les développeurs en charge de la crypto-monnaie en question interrogent la communauté et prennent une décision en conséquence.

En cas de désaccord persistent, la communauté peut se séparer en deux. Ce phénomène est appelé un « Fork » (littéralement « fourchette » en anglais) et est plus courant que l’on pourrait le croire. 

Par exemple, L’Ether (une des crypto-monnaies les plus populaires) a subi un fork qui a divisé sa communauté en deux. Le désaccord est apparu sur le fait que les administrateurs de l’Ether avait réussi à annuler une transaction frauduleuse et ramener l’argent dans le wallet d’origine. Une partie de la communauté a considéré que ce n’était pas acceptable car la blockchain doit être hors de contrôle des intérêts personnels. Ainsi est apparu l’Etherum Classique, qui concurrence son frère jumeau l’Etherum. 

Plus connu encore, le Bitcoin est sujet à de nombreux fork, surtout ces derniers mois. Il y avait eu le fork entrainant la création du Litecoin il y a quelques années. Aujourd’hui, en plus du Bitcoin il existe le Bitcoin Cash, le Bitcoin Gold et le Bitcoin Diamond … Sans compter tous les petits fork plus ou moins officiels.

Il faut savoir que tout le monde peut créer une crypto-monnaie, du moment qu’elle possède les compétences informatiques requises. 

Pour les crypto-monnaies classiques comme le Bitcoin, la monnaie en elle-même est créé via un processus appelé le minage. L’idée est de s’inspirer de le recherche de l’or dans les mines. Le nombre de Bitcoin étant limité, cela fait penser à la quantité défini d’or sur Terre.

Certains acteurs du marché, appelés mineurs, vont alors avoir pour objectif de miner la crypto-monnaie. Pour se faire, ils vont devoir miner des blocs de la blockchain et donc inscrire des transactions dans chacun des blocs. 

Pour faire simple, je vais prendre l’exemple du Bitcoin. Toutes les 10 minutes, un nouveau bloc est créé avec un certain nombre de transaction écrites dessus. Le mineur qui mine ce bloc reçoit un certain nombre de Bitcoins pour avoir rendu ce service (50 bitcoins à l’origine, puis 25 bitcoins en 2012, 12,5 bitcoins à partir de 2016 et 6,25 bitcoins en 2020 …).

C’est ainsi que sont créés les bitcoins, au fur et à mesure du minage. Il y a une somme fixe de 21 millions de bitcoins à miner. Aujourd’hui, près de 18 millions sont déjà sortis et il en reste un peu pour les prochaines années. Le fait que nombre de bitcoins par bloc diminue assure que le minage va durer au moins jusque 2100 …

Mais comment différencier les mineurs et connaitre celui qui va miner le bloc et gagner les bitcoins ?

La réponse est simple : la preuve de travail.

Chaque mineur est en compétition avec les autres. Un problème mathématique complexe est proposé à tous les participants au minage. L’ordinateur qui parvient à résoudre le problème le plus rapidement a le droit de miner le bloc et empêcher le pactole ! 

Le bitcoin utilise une technologie particulière de la preuve de travail, qui propose des problèmes mathématiques très couteux en ressources (électricité) à résoudre, mais très facile à vérifier (très faible coût) quand on a la réponse.

Le coût énergétique est un problème actuellement car les fermes à crypto-monnaies consomme de l’électricité en masse. Des solutions sont à envisager pour le futur.

Vous pouvez vous aussi participer au minage si vous le souhaitez. Cependant, nos ordinateurs n’ont aucune chance de gagner face aux machines de guerres des mineurs, qui tournent en permanence 24h/24 et 7j/7. 

La compétition est extrêmement rude sur le bitcoin mais peut l’être moins sur d’autres crypto-monnaies. De nombreux particuliers investissent dans des ordinateurs de minage à installer chez eux. Vous pouvez aussi acheter des parts d’un ordinateur ultra puissant de mineur (qui se trouve dans une ferme de crypto-monnaie) et gagner les bénéfices générés par la machine en fonction de votre taux de détention.

Il existe donc de nombreuses solutions pour gagner de l’argent avec le minage et c’est un business très rémunérateur pour les gros poissons de ce monde.

Complément : Les ICO et les tokens

Certaines crypto-monnaies sont appelés des tokens. Il s’agit à la fois de monnaie et à la fois de part dans un actif (en règle général). 

Pour faire simple, de nombreux projets ambitieux voient le jour dans le monde de la crypto. Pour se financer, ils réalisent des gigantesques levées de fonds appelées ICO (initial coin offering). En échange de vos crypto-monnaies classiques (Ether, Bitcoin …), le projet vous donne un certain nombre de tokens qui représente une monnaie à part entière. 

Cette monnaie sera par la suite utilisable dans de nombreuses situation en fonction de ce qui est prévu dans le projet. Elle peut donner droit à des dividendes sur les résultats du projets, elle peut servir de monnaie interne ou simplement être échanger contre d’autres monnaies … Les limites sont l’imagination des concepteurs du token. 

Il s’agit là d’une autre manière d’investir qui peut se révéler très intéressante. Il n’est pas rare que certains token, dont les projets fonctionnent bien, voient leur valeur augmenter exponentiellement de quelques milliers de pour-cent. 

Pour conclure, le monde de la crypto-monnaie est très vaste et ce qui est vrai pour une monnaie ne l’ai pas forcément pour une autre. Je vous ai présenté ici l’exemple du bitcoin car il est facile à comprendre et beaucoup de monnaies lui ressemble. Cependant, n’hésitez pas à explorer de vous même ce monde tentaculaire et découvrir les incroyables applications et idées qui se cachent parfois derrière d’innocentes petites monnaies.