Nous en parlions dans le chapitre précédent, les ICO ou initial coin offering sont de plus en plus présentes dans le monde de la crypto-monnaie. Il s’agit d’une autre manière de créer une monnaie et de démarrer un projet.

Le principe est simple : vous proposez un projet à la communauté et cette dernière vous finance en échange de tokens (représentant la monnaie du projet). Si ce n’est pas clair pour vous ce n’est pas grave. Lisez la suite et vous allez comprendre.

Quels sont les étapes d’une levée de fond par ICO ?

  • Définir un projet
  • Créer un site internet vitrine et un « white paper » (qui contient toutes les informations sur votre projet, à savoir ce que vous allez faire et comment vous allez le faire)
  • Promouvoir votre projet pour toucher un maximum de personnes 
  • Réaliser la levée de fonds pendant 15 jours à un mois par exemple (bien souvent, les premiers investisseurs sont privilégiés par rapports aux derniers, ils reçoivent par exemple plus de tokens pour la même somme d’argent)
  • Utiliser les fonds levés pour démarrer le projet (la plupart des ICO se réalisent avec de l’Ether, c’est pour cela que cette crypto-monnaie est l’une des plus populaires)

Ce n’est donc pas bien compliqué de lever des fonds dans ces conditions. Il n’est d’ailleurs par rare de voir des projets sans queue ni tête obtenir des millions de financement. Cela est dû au fait que les crypto-monnaie ont rendu riches un grand nombre d’investisseurs (les premiers). Ainsi, ces nouveaux millionnaires n’ont pas forcément de notion en investissement et placent leur fortune un peu partout sans véritablement étudier tous les projets dans leur totalité.

Pourquoi l’Ether est la crypto-monnaie utilisée pour les ICO ?

Très bonne question. En vérité, l’Ether a introduit un nouveau concept sur la blockchain : le smart contract (ou littéralement contrat intelligent). Cette avancée technologique permet de facilité l’échange entre de l’Ether et les tokens du projet. 

La plupart des tokens s’échangent donc en utilisant la blockchain de l’Ether. Je ne vais pas vous détailler ici les smart contract mais nous aurons bien entendu l’occasion d’en parler de nouveau prochainement. Vous pouvez si vous le souhaitez regarder cette courte vidéo (3 minutes) où j’explique la logique qui se cache derrière l’Ether.

Le principal avantage de réaliser une ICO est le fait de pouvoir toucher une communauté. Avant même que le projet soit concrètement réalisé, il dispose d’un grand nombre de personnes qui connaissent et soutiennent l’action. Dans le cas où le projet est un service par exemple, le fait d’avoir déjà beaucoup d’utilisateurs potentiel est un plus dès le départ.

Aujourd’hui, l’une des meilleures manière de réussir un business est de fédérer une communauté autour d’une idée et d’un projet. Les ICO permettent à la fois de trouver de potentiels utilisateurs et membre de la communauté et à la fois de financer le projet. 

Que gagne-t-on à investir dans une ICO ?

En échange de vos Ether ou autres crypto-monnaies acceptées, vous recevez des tokens du projet. Attardons-nous à présent sur ce concept de token qui peut ne pas être clair pour vous.

Concrètement, token représente une part du projet, un fragment. Cependant, chaque projet est différent et donc les tokens n’ont pas tous les mêmes propriétés. Dans un projet, le token peut vous donner droit à une rémunération (comme le droit au dividende d’une action sur une partie des bénéfices), alors que dans un autre projet le token ne donne pas droit à un gain financier.

De plus, chaque token est régis selon des règles spécifiques au projet. Il est difficile de faire des généralités. Je vais vous prendre un exemple d’un projet dans lequel j’ai moi-même investi : le projet immobilier REAL.

REAL a pour objectif de vous permettre d’investir dans l’immobilier avec vos crypto-monnaies. En échange d’Ether, j’ai reçu des tokens REAL. Ces derniers me donne le droit de les échanges contre des titres de propriété d’un ou plusieurs immeubles. Dès que je vends mes titres de propriété, je récupère mes tokens. 

Pour plus d’informations sur REAL, vous pouvez regarder cette vidéo.

Voyez que le token a le plus souvent une fonctionnalité en rapport avec le projet. Il vous permet d’acquérir le service proposé. Comme je vous le disais plus haut, cela permet véritablement d’avoir une communauté prête à agir au moment où le projet sera disponible.

En plus de cela, vous pouvez bien entendu échanger vos tokens sur le marché contre d’autres crypto-monnaies ou contre des monnaies fiat (euro, dollar …). C’est pour cela que les tokens peuvent être considérés comme des crypto-monnaies à part entière. 

Pour aller plus loin sur les tokens, sachez que leur pouvoir est pratiquement sans limite. Vous pouvez « tokeniser » pratiquement n’importe quoi. Par exemple, un projet propose de tokeniser les sportifs afin que ce soit la communauté qui investisse dans le sportif et non des grands groupes d’investisseurs privilégiés. Ainsi, les retombées financières iront aux possesseurs des tokens.

Je ne vais pas forcément pousser ce concept mais je peux vous garantir que de nombreuses stratégies sont possible avec la tokenisation, notamment dans l’immobilier.

Pour l’heure, tout cela n’est pas encore forcément applicable car certaines zones d’ombres sont à corriger sur la tokenisation. Il est en effet impossible d’empêcher le possesseur physique d’un bien tokenisé de le vendre comme s’il était son plein propriétaire, cela entrainant des soucis pour les possesseurs des tokens et pour l’acheteur.

Même s’il reste un long chemin à parcourir pour démocratiser les tokens et les ICO, le futur est déjà là. Je vous invite à faire un tour sur ce site : https://www.icoalert.com/, afin de vous plonger dans le monde des ICO et découvrir des projets plus incroyable des uns que les autres !