En vérité, acheter et vendre des actifs boursiers se fait en un simple clic. Cependant, certaines subtilités sont à avoir en mémoire avant de se ruer sur votre souris.

Plus vous allez effectuer de transactions et plus vos frais seront élevés. En tant qu'investisseur, notre objectif sera de réaliser le moins de transactions possibles afin de minimiser les commissions des courtiers.

Sur le marché des actions principalement, la liquidité joue un rôle important. Une action est dite « liquide » quand il est possible de l'échanger immédiatement à tout niveau de prix.

Je vous prends un exemple. Imaginons que vous souhaitiez acheter 50 actions de la société X et que le prix côte actuellement 25€. Si personne ne veut vous vendre ses actions à ce moment là il risque d'y avoir un problème …

Dans le camp des vendeurs de l'action X, imaginons qu'une personne souhaite vendre 30 actions à 25€ au même moment et qu'une autre personne place un ordre de vente de 20 actions pour 25,5€.

Vous allez vous retrouver avec 50 actions pour prix global de 1 260€ (30*25 + 20*25,5) au lieu de 1 250€. Pas énorme me direz-vous. Cependant il faut que vous soyez conscient que moins une action est liquide et plus les chances de décalage sont importantes.

Malgré tout rassurez-vous. La plupart des grosses actions n'ont pas ce genre de problème.

Remarque sur la vente à découvert :

En bourse, il est possible sur la plupart des marchés de prendre une position à la baisse. C'est à dire que vous allez vendre une action avant de l'acheter …

Au lieu de simplement acheter une action et la revendre plus tard, vous allez faire totalement l'inverse. Vous allez emprunter des actions et les vendre immédiatement. Ensuite vous allez les racheter plus tard et les rendre à leur propriétaire (qui est souvent une banque). Si le prix de l'action a baissé vous êtes gagnant et empochez une plus-values.

Ce processus est principalement utilisé pour spéculer et je ne vous conseille pas de l'utiliser dans une optique d'investissement long terme.

Les types d'ordres

Il existe plusieurs type d'ordres que vous pouvez transmettre à votre courtier.

- Nous avons déjà vu ensemble l'ordre immédiat ou au marché. Il s'agit d'un ordre qui sera effectué immédiatement au prix actuellement du marché. Par exemple acheter 30 actions Y immédiatement.

Se trouve ensuite de nombreux ordres que vous placer à un niveau de prix précis, en attendant que le prix de l'action arrive à ce niveau pour déclencher l'achat ou la vente.

- Buy Stop
Place un ordre d'achat au dessus du cours actuel du prix.

- Buy Limit
Place un ordre d'achat en dessous du cours actuel du prix.

- Sell Stop
Place un ordre de vente en dessous du cours actuel du prix.

- Sell Limit
Place un ordre de vente au dessus du cours actuel du prix.

Ces ordres sont très utiles pour prendre un bénéfice ou une perte de manière automatique. Par exemple quand vous allez acheter une action, vous pouvez placer un ordre Sell Limit et un ordre Sell Stop.

Si le prix monte et touche votre Sell Limit vous empochez automatiquement un gain. À l'inverse si le prix descend et touche votre Sell Stop vous encaissez une perte que vous avez pu prévoir. Cela permet de limiter les risques. Vous savez de cette manière combien vous risquez de perdre à chaque fois que vous entrez sur le marché.

De manière générale, un spéculateur doit toujours placer un ordre stop. Sans cela, il peut perdre tout son capital sur un mauvais coup. Le stop permet de protéger son argent en limitant les pertes.

Pour vous entrainer à passer des ordres sans aucun risque, vous pouvez essayer le portefeuille virtuel du site ABC bourse. Vous y disposez d'un compte fictif avec lequel vous pouvez acheter des actions.